︎Book           Photography            Sculpture            Drawing            About


english         back



Ano Meria

Livre en auto-édition
Sortie en septembre 2021

22 x 29,8 cm
92 pages

53 photographies en couleurs et noir & blanc
Impression offset sur Munken Pure 150 g/m²

Couverture en toile de lin marquée à chaud
Dos cousu apparent, ouverture à plat

45 euros
ISBN : 979-10-699-7154-7

/

25 exemplaires de tête avec bandeau pelliculé et 2 tirages originaux signés (voir photos)
150 euros

︎commande par mail : antoine.lecharny@gmail.com
ou par ︎


· Finaliste du Prix HSBC pour la photographie 2021
· Short list du Prix Milk x Fisheye 2021
· Short list du Prix Mentor 2021

· Exposition de la série à la Galerie Basse Fontaine et au Centre Culturel de Vence, Festival Sept-Off Images Satellite,
2 Oct - 30 oct 2021

· Exposition de la série au Festival Internacional de Fotografía de Cadaqués
1st Oct - 10 oct 2021





« Les sensations affleurent. L’émotion est latente. Une tension. Un mystère. Les photographies d’Antoine Lecharny ont de l’épaisseur. De la chair. De la matière photographique, aussi. Celle qui sent bon la chimie de la chambre noire. Le récit se déploie, s’égare, prend des chemins de traverse. Noir & blanc et couleur dialoguent dans l’incertitude de leur réalité. Réalité, songe, souvenir d’un amour passé ? Que veut nous dire Antoine avec ses images si souvent floues et pourtant tellement cadrées. Pourquoi ses photographies ne s’épuisent-elles pas au feuilletage du livre ? Pourquoi a-t-on envie de « lire » la suite… Sur quels chemins d'Ano Meriá, village perché sur l'île grecque de Folégandros, sommes-nous emmenés ? Sur des sentiers rocailleux ou par les ruelles aux murs blanchis ? Partout en fait… Partout où il est allé avec elle. Elle, la femme aimée qui apparaît puis disparaît au fil des pages. L’atmosphère est pesante, tout comme les couleurs de ces paysages de fin d’été…

J'ai découvert le travail d'Antoine Lecharny en tant que conseillère artistique du Prix HSBC. J'avais pour mission de retenir douze dossiers parmi les six-cents-cinquante déposés sur la plateforme du Prix. Dans ce flot d'images, cette série discrète m'a embarquée. Une écriture à base de grain, de mouvement… Pas de sujet à la mode, ni de rapport avec l'actualité du monde, mais une parenthèse poétique, une belle balade où l'on croise des amoureux fougueux, des arbres tressaillants et des villages silencieux. La vie tout simplement, peut-être… La vie rêvée ? »

Sylvie Hugues

/

Portfolio dans Dienacht